Les marais n’ont presque pas de secret pour lui mais il les a rendus mystérieux dans un polar camarguais. Serge Colombaud y a grandi, à la Laune à Gallician et depuis de nombreuse année il est responsable de l’accueil et l’animation au centre de découverte du Scamandre.

Il aime se rendre au Pont des Tourradons d’où il a une vue magnifique sur les paysages de Petite Camargue et même sur le mas de son enfance. Passionné par sa faune, sa flore et les traditions, il a déjà écrit plusieurs ouvrages mais ce roman, c’est une première. « Il m’a fallu du temps, je ne me souviens même plus quand j’ai eu l’idée » explique-t ’il, « j’écris en fonction de mon inspiration. » Il avoue que le confinement l’a un peu aidé et il se réjouis d’avoir pu terminer ce livre. « C’est entre le roman et le polar » poursuit Serge. Un roman à tiroir, avec une histoire dans l’histoire, qui se situe dans les années 70-80.

Une intrigue sert de canevas avec le territoire de Petite Camargue comme toile de fond. « On y retrouve des personnages réels et connus, des lieux typiques et des manades mythiques. Tout m’a inspiré, paysage, taureaux, chevaux, manades. Il y a tant d’histoires, anecdotes, de noms célèbres d’hommes ou de biòu. »

L’auteur ne veut rien dévoiler de plus et est curieux de savoir comment les locaux vont le percevoir cette histoire. Mais son objectif n’était pas de faire un roman pour les Camarguais mais au contraire de faire découvrir le patrimoine à ceux qui ne le connaissent pas. « C’est un autre regard sur notre Camargue que j’offre pour montrer pourquoi on y est tant attaché » explique-t ‘il. Les édition Sansouire l’ont accompagné et soutenu pour cet ouvrage qui sort un peu de leur registre classique. Serge se dit touché de leur confiance et il espère avoir de bons retours qui l’encourageront à partir sur une nouvelle aventure à relater.

La Corne Bleue (12 €). En vente dans les librairies de Vauvert ou directement auprès de l’auteur

Contact 06 11 82 98 89

Editions Sansouïre. « Ils ne connaissent pas forcément la Camargue. Ils ont un volet patrimoine local mais c’est nouveau pour eux ce genre d’ouvrage, une fiction. Ils m’ont accompagné dans cette aventure et encouragé. Cette confiance m’a touché. »