Depuis la mi-mars la migration est perceptible en Camargue gardoise. Elle va se poursuivre jusqu’à fin avril début mai. La météorologie peut bloquer les oiseaux ou au contraire favoriser leur déplacement. Ce sont les Cigognes blanches et les Milans noirs qui ont ouvert le bal. Beaucoup de petits échassiers, qu’on appelle limicoles, font des pauses dans les marais et vasières, avant de poursuivre leur route vers les régions plus septentrionales où elles vont se reproduire. Parfois on peut rencontrer des bandes de plusieurs centaines d’oiseaux qui se restaurent. Un vrai plaisir de contempler cette multitude de Combattants variés ou de Barges à queue noire . D’autres reviennent chez nous pour se reproduire comme le Bihoreau gris ou le Crabier chevelu.

Les hirondelles sont arrivées mais cette année on ne pourra pas dire qu’elles font le printemps, vu les températures très basses enregistrées ces derniers jours.