Le centre culturel Robert Gourdon a réuni son conseil d’administration le 26 mars pour évoquer les projets à venir. Malgré la crise, les membres ont une forte volonté commune de préparer les manifestations du printemps. « Il faut être prêt pour le redémarrage » insistait le président Dany Pradier.

Le président, Dany Pradier

La directrice a rappelé que plus de quatre cents adhérents étaient inscrits cette année et que trois ateliers pour enfants se poursuivaient, poterie, dessin et théâtre. « Nous envisageons des cours en extérieur comme la danse dès qu’il fera plus chaud » ajoutait Laurence Meizonnet.

Le centre culturel rassemble d’ordinaire plus de sept cents adhérents. Elle espère que les ateliers pourront reprendre prochainement.
Deux partenariats sont prévus avec la municipalité, le 21 juin pour la fête de la musique avec un spectacle jeune publique au centre culturel en fin de journée et les 3 et 4 juillet pour le festival de jazz, une première avec deux ateliers, couture et dessin/peinture sur le thème de la musique. Les administrateurs du centre aimeraient également poursuivre l’idée d’aménager la cour pour en faire un lieu pédagogique et de rencontre. Les réflexions initiées en automne dernier ont été stoppées avec la crise. Il en est de même avec les « pestacles », au nombre de six sur l’année en temps normal. Deux dates théoriques sont prévues, les 17 avril et 22 mai, dans l’attente d’une amélioration de la situation.

Ne pas rompre le lien avec les adhérents, les intervenants et les habitants qui viennent régulièrement aux spectacles, ce sont les moteurs qui animent l’équipe aujourd’hui.
La fête du centre prévue le samedi 29 juin est fortement espérée par tous pour se retrouver autour d’animations, démonstrations, musique et dans le meilleur des cas une petite collation.

« Le centre culturel continue à vivre » ponctuait le président, « il faut que l’on maintienne nos efforts et que nous imaginions les manifestations qui pourront se tenir au fur et à mesure de l’évolution de la situation sanitaire.