Avec les beaux jours, la réouverture des commerces, une nouvelle équipe et des projets à la pelle, l’association de professionnels veut tourner la page Covid et chasser la morosité ambiante pour redynamiser la ville et ses différents quartiers commerçants.

Reynald Barthes, gérant du Café de Paris, a souhaité reprendre le flambeau. Il a été élu président lors de l’assemblée générale du 6 mai. « Je veux être juste le rassembleur de personnes et d’idées ! » explique-t ’il, « il y du potentiel pour rendre Vauvert plus attractive. »

Des projets, il n’en manque pas et le nouveau conseil d’administration en a évoqué un certain nombre. Les classiques seront renouvelés comme la chasse aux œufs, le jeu des vitrines, les mardis de l’été, halloween, et d’autres sont déjà en gestation, comme une foire aux bestiaux qui devrait être l’une des premières manifestations, avec démonstration de dressage de chien de berger, présentation d’élevages ovin, bovin, de poules ou de cochons.

Le nouveau président souhaite fédérer tous les quartiers commerçants et ne pas oublier celui des Costières. « Nous y ferons une brocante et des marchés. » Mettre en valeur le patrimoine et l’histoire de Vauvert est également un projet qui tient fortement à cœur à Reynald. Il imagine une chasse au trésor qui, à travers des indices dans les commerces, permettrait de faire découvrir des lieux ou des personnages historiques.

Le Vauverdois est revenu dans sa ville natale pour reprendre ce café de famille place Gambetta mais c’est le lieu qu’il aime, qui symbolise le passé de la ville, aux portes de la rue Posquières et du Vauvert médiéval au pied du Castellas et du château. Reynald rêve d’ailleurs de lancer des médiévales, participer à la relance des diableries, régaler les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle en histoires et anecdotes. « J’aime mon village et j’aimerais que les gens aient une belle image de Vauvert. »

L’équipe envisage de coopérer avec des associations pour organiser des événements communs, dans les rues et les quartiers, avec Atout philo, Les voitures anciennes ou d’autres. Des flâneries musicales les week-ends sont prévues, avec quatre concerts dans des lieux et horaires différents en fonction de l’animation et des activités. Une journée découverte d’un métier, commerce ou artisan, est imaginée pour montrer le travail de l’artisan. Un concours de peinture sur le patrimoine, la nature, avec des peintres qui viendraient immortaliser les lieux, ou encore un marché aux fleurs au printemps avec un concours de balcons fleuris. Bruno Pascal, le nouvel adjoint aux commerces s’était joint à la réunion. Une synergie avec les projets municipaux sera mise en place. « Nous sommes tous motivés ! » conclut Reynald qui salue l’implication de nouveaux commerçants qui ont rejoint le bureau, le bijoutier Yann During comme trésorier et Marie Estéveny l’esthéticienne, secrétaire. « Ce seront des projets communs pour que tout le monde y trouve son compte et que les particuliers se régalent. »