Prothésiste ongulaire depuis 2015 à son compte, la vauverdoise Laëtitia Quissac a concrétisé son projet de créer un centre en regroupant plusieurs professionnels. « Cela permet d’offrir plusieurs prestations en un même lieu » explique la jeune femme, « mais aussi de ne pas démarrer seul, d’avoir une synergie et une vraie dynamique. » Son activité avait déjà bien démarré, avec une clientèle fidèle, mais Laëtitia qui proposait ses services dans un institut souhaitait avoir son propre espace. C’est au sein de la propriété familiale qu’elle en a eu l’opportunité, un endroit stratégique proche du centre et à côté d’un grand parking proche du cimetière.

Les parents sont bien connus sur Vauvert, l’ancienne boulangerie Quissac. Ils sont fiers aujourd’hui de voir leur fille à son tour réussir son entreprise. Sa réussite, elle la doit aussi cependant à son professionnalisme, et l’envie de se perfectionner. « Les prestations esthétiques ne sont plus accessoires » affirment-elle, « elles sont devenues un vrai métier à plein temps mais il faut être bon pour réussir ! »

A ses côtés, Maelys et ses tatouages, micro pigmentations, création ou extension de cil. Une autre grande tendance. « La beauté du regard est primordiale, surtout avec le masque ! » Elle teinte, dessine ou accentue les sourcils. « Parfois cela change tout, cela fait plaisir à voir ! » Après sa formation et expérience d’un an en institut, Maelys a trouvé une opportunité dans ce centre pour se lancer.

Maxime lui apporte le côté bien-être avec sa médecine chinoise. « C’est complémentaire ! » affirme-t’il. L’intérieur compte autant que l’apparence. Une médecine non conventionnelle basée sur le dérèglement des énergies et qui engendre mal-être, douleur, perte de poids. « Je fais le Colombaud, je cherche ce qui se passe, est en excès ou en insuffisance pour redonner un équilibre. » Maxime a appris avec un docteur à Shangaï et obtenu un diplôme national de médecine traditionnelle chinoise.
Le centre pourra accueillir encore deux autres prestataires. Laëtitia pense à l’épilation ou soins du visage. Des petits bijoux sont proposés aussi pour parfaire le travail. « Notre offre est variée, mais la clientèle aussi, de 18 à 90 ans ! » Le centre a ouvert après le confinement en mai. L’équipe envisage une inauguration après l’été.

L’alliance beauté   1 bis place Raymond Erb 06 61 42 66 96