Cela fait deux ans que le club taurin El Campo n’avait pas pu organiser sa traditionnelle capéa de novembre dans les arènes de Gallician. Ce 11 novembre le public et le soleil ont répondu présent pour fêter cette reprise, après cette longue période de crise sanitaire. En préambule Patrick Bricongne, président d’El Campo, c’est exprimé en piste pour rappeler l’importance qu’accorde son association à la formation des jeunes. Christian Lesur, président du Centre Français de Tauromachie a ensuite pris le micro pour remercier le club taurin et pour présenter ses élèves.

Ils s’appellent Clément, Valentin, Gauthier, Manuel, Baptiste, Clovis, Paolo, Mathieu, Rémi ou Sacha, ils ont entre 12 et 18 ans et sont passionnés de tauromachie. A noté que Nelly et Raphaël, blessés n’ont pas pu toréer. Le Club Taurin El Campo a donné l’occasion à ces jeunes, du Centre Français de Tauromachie, de se confronter à du bétail de la ganaderia des Alpilles. Des animaux pas complaisants sauf le cinquième, un taurillon qui a montré beaucoup de bravoure et qui a permis aux apprentis toreros d’exprimer plus largement leur savoir faire.

Les 6 vaches et taurillons camarguais ont donné du fil à retordre, car ils ne se sont pas facilement laissé manœuvrer. Ceci dit pour un entraînement, c’est parfait car c’est face à la difficulté que l’on progresse. Les garçons ont été pugnaces et téméraires et ont pu améliorer leur bagage technique grâce aux conseils avisés de Patrick Varin et Christian Lesur. Que du bonheur pour les spectateurs qui ont su encourager les apprentis toreros.