Les habitants du hameau sont connus pour ne pas être comme les autres. Son comité de quartier reflète cette réputation et ses membres le revendiquent. « Nous aimons nous réunir et créer du lien » explique le coordinateur du comité, Claude Constant. Proximité et convivialité sont les maîtres mots pour le comité. « En fait de quartier, nous sommes un petit village à part entière ! » Les habitants sont parfois éloignés du centre, dans la campagne, d’autres sont nouveaux et ont l’envie de s’intégrer. « Nous souhaitons fédérer tout ce monde-là. »

La désormais traditionnelle manifestation Costières et marais est née de ce comité instauré au mandat municipal précédent. L’an passé, une fontaine a poussé sur la place Aubanel avec le budget alloué au comité. Il a également vocation à faire remonter les doléances ou les problèmes, mais pas que et surtout pas que selon le coordinateur. « Notre motivation est surtout de rassembler les habitants et faire connaître les richesses et la diversité du hameau. »

L’équipe de quinze personnes est très représentative, d’âges et d’horizons différents. Ils se retrouvent une fois par mois, dans une ambiance conviviale. Un secrétaire assiste le coordinateur et un responsable des apéritifs. « Non ce n’est pas une plaisanterie » assure Claude. Le pot de l’amitié en fin de réunion, payé par les membres, est pris très au sérieux pour finir de lier le ciment. 
Tous s’attellent déjà à prévoir les événements du printemps, très attendus après la trêve sanitaire.

Le comité participe en partenariat à d’autres événements sur le hameau comme la journée du goût et des saveurs au Scamandre à l’automne, la fête du port et nettoyage de la nature en mai avec le Canicross qui sera une nouveauté cette année, organisée par la communauté de communes. Le traditionnel repas de quartier organisé à l’occasion de la fête de la musique rassemble toujours une centaine de personnes. « Nous assurons la logistique de nos propres manifestations » tient à préciser Claude. Une page Facebook dédiée au comité est animée par Coralie et suivie depuis des années par les habitants, sept cent à ce jour. « Cela permet à ceux qui ne sont pas dans le centre de rester connectés et informés » explique-t-elle. On y trouve des infos pratiques, des présentations des commerces, forces vives, et d’autres infos à partager. « Le comité de quartier est très important pour la vie du hameau » conclut Claude.