Nous voilà ce matin, 10 décembre, chez Lucas Fontana à Beauvoisin. Une petite voix nous a dit que ce jeune guitariste avait été sélectionné pour participer à l’émission « Prodiges », diffusée sur France 2, le 22 décembre prochain à 21h10 et présentée par Faustine Bollaert.

Ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant, Lucas est l’arrière-petit-fils de Georges Tribolo qui a rendu bien des services aux beauvoisinois ! Beaucoup se remémoreront ce petit homme avec la cigarette au coin des lèvres, venir vous servir l’essence 2 temps, l’essence 4 temps… déjà du rythme dans le métier et de jolis brins de voix chez l’arrière-grand-père, le grand-père Gilbert et la maman Alexandra !!

Lucas a 16 ans. Il est en première au lycée d’Alzon à Nîmes où il prépare un « bachibac ».

Il a commencé la musique à l’école intercommunale de Petite Camargue a 6 ans, par le Parcours Découverte.

Son père s’amuse à souligner que lors de cette année de Parcours, Lucas s’essaiera à tous les instruments…. sauf à la guitare ! Le retour des divers professeurs étant encourageants, son papa lui suggère de commencer la guitare à la prochaine rentrée, « puisque c’est le seul instrument qu’il n’a pas essayé ». L’aventure commence ainsi !

Il faut dire qu’à la maison, maman chante et papa, animé par ses origines espagnoles, écoute beaucoup de Flamenco et de musiques latines. Lucas se reconnait dans ces musiques et dans le son de la guitare. « C’est en écoutant cette musique que j’ai « fait » mon oreille ».

Vidéo : André Michel Rodriguez

Il va d’abord intégrer la classe de Joël Privas où il découvrira l’instrument au travers d’études et de musiques de variété.

« Joël Privas m’a transmis le plaisir (essentiel) de jouer »

La passion s’installe vite et Lucas ne s’en tient pas à ses cours. Il cherche des « tutos » sur Youtube et commence à apprendre tout seul la technique du Flamenco. Son père lui propose alors de prendre quelques cours avec Nico, guitariste soliste du groupe nîmois COMPAS et membre de la célèbre famille Baliardo.

Lucas a alors une dizaine d’année et il commence à travailler son instrument plusieurs heures par jour.

« Lucas est un garçon qui ne s’éparpille pas », nous dira son papa.

Effectivement ! Petit à petit, il délaisse les activités qui pourraient le détourner de sa passion et ne se consacre qu’à la musique… et à l’école.

« Le foot me prenait trop de temps, j’ai préféré arrêter. Je continue à m’entretenir en courant.»

Joël Privas prend sa retraite et c’est Jean-Marie Frédéric qui devient le professeur de Lucas. Il a alors 13 ans. Jean-Marie Frédéric va pousser Lucas à passer les examens de fin de cycles de l’école de musique de Petite Camargue et à passer le concours d’entrée au Conservatoire de Nîmes pour y apprendre la formation musicale dans la classe de Monsieur Simoni et la guitare classique (qu’il ne continuera pas de peur d’être « dénaturé » : « le professeur voulait me faire changer ma posture »).

Jean-Marie Frédéric va changer la vision de Lucas. Il va lui faire entrevoir son potentiel et l’accompagner pas à pas, vers le professionnalisme.

Même si Lucas a passé tous les niveaux de l’Ecole de Musique à Vauvert, il continue aujourd’hui à prendre des cours avec Jean-Marie.

Face à tant de détermination et de talent, ses parents ont décidé de l’inscrire à l’émission des « Prodiges ».

C’est après de multiples sélections et quelques concessions sur l’œuvre qu’il a choisi d’interpréter que Lucas se retrouvera pour la demi-finale de l’émission, le 22 décembre.

Lucas n’a pas le trac. Il aime partager son art. Il aime être sur scène. Cette expérience télévisée, au-delà du chalenge qu’elle représente, est pour lui « une vitrine, une opportunité pour croiser toujours plus de gens du métier » et tisser ainsi sa future toile professionnelle.

A la question : penses-tu rester dans le Flamenco traditionnel ou peux-tu t’ouvrir à d’autres courants musicaux ?

Lucas nous confirme qu’il est ouvert à l’évolution de son art. Il a deux idoles : Tonino Baliardo (fondateur des Gipsy Kings) et Paco de Lucia, considéré comme le plus grand guitariste flamenco, instigateur du courant flamenco-jazz, ayant partagé la scène avec Chick Corréa.

Du haut de ses 16 ans, Lucas saisit les opportunités. Il a eu la possibilité de jouer avec le groupe Gitano Family qui l’a immédiatement adopté. Depuis, il se produit avec le groupe à travers la France.

Son rêve ? Jouer ses compositions en première partie de Kendji Girac !

En attendant, il continue de travailler : en janvier, c’est aux côtés de Juan Carmona, excellent guitariste gitan à la croisée de la modernité musicale et de la tradition, qu’il continuera d’apprendre.

Le village de Beauvoisin et l’Ecole Intercommunale de Petite Camargue peuvent s’enorgueillir, de pouvoir compter sur un jeune ambassadeur talentueux, humble et sympathique.

Si vous voulez en savoir plus sur Lucas, allez donc visiter sa page Facebook et surtout, n’oubliez pas d’écouter sa prestation, le 22 décembre, soutenue par l’orchestre Divertimento dirigé par la cheffe Zahia Ziouani.