Le Nîmois Bernard Mathes fait revivre les années 80 avec ses amis, un peu de nostalgie et d’apologie de la cité romaine. Après un premier ouvrage bibliographie paru en juin 2021 « Les filles viennent de Vénus et les amis du Gambrinus », il récidive avec Lost in Feria, plus romanesque. Le décor est le même, les rues, les lieux et les cafés de Nîmes. Le narrateur est un personnage fictif, mais l’ombre de Bernard est présente à chaque détour. « Je nous revois lorsque l’on avait 20 ans ! » raconte-t-il, « j’ai eu envie d’approfondir le thème de la feria à travers une forme romancée. » Bernard aimait cette période festive où il se retrouvait avec ses amis. Pour ce deuxième récit, il a choisi de faire une petite mise en scène. Un retraité originaire de la région qui un jour réalise qu’il est passé à côté de sa vie et qui a la nostalgie de sa jeunesse, symbolisée par une femme. La quête du passé à travers la quête d’un amour perdu. Une époque idéalisée, encore plus aujourd’hui. « Par les temps qui courent, la nostalgie est bien présente ! »

L’auteur qui aime l’écriture en plus de la musique avait débuté avec de courts ouvrages de poésie. Il a eu un déclic et choisi de faire un ouvrage plus structuré, avec des références historiques, sur la politique ou la corrida. Il évoque la Petite Camargue. Le héros va se balader à Aigues-Mortes et Saint-Laurent d’Aigouze pour faire découvrir cette belle région à une jeune parisienne. Il va faire un petit tour en Cévennes également.

Bernard est nourri de sons et de social depuis plus de quarante ans. Il s’adonne à la musique pendant son temps libre, avec ses amis, son frère. Un groupe, Au coin de ta rue propose des animations musicales sur les standards des chansons françaises. Avec un trio aussi, formule plus intimiste avec deux guitares et une chanteuse. Le Nîmois travaille pour l’Armée du Salut comme directeur d’un centre d’hébergement pour personnes en difficulté d’insertion.

Le livre vient de paraître à Nombre 7 Editions. Le public peut se le procurer sur leur site ou en contactant l’auteur au 06 16 99 10 02 ou mathesbernard@gmail.com

Bernard prévoit de venir présenter l’ouvrage au centre du Scamandre, un lieu qui rend hommage à son frère Michel Falguières.