Jacky Tourreau nous présente son nouvel ouvrage “Les Manades D’Antan”.

Première belle soirée au Scamandre

Grosse affluence de passionnés au Centre du Scamandre ce vendredi 15 février pour la première soirée 2019.

Monique Christol, Vice-Présidente du Syndicat Mixte pour la Protection et la Gestion de la Camargue Gardoise, a présenté le nouvel ouvrage de Jacky TourreauLes Manades d’Antan“.

Monique Christol en a profité pour rappeler les missions premières du SMCG qui sont de protéger et valoriser notre Camargue Gardoise.

Pour mettre en valeur ce territoire, deux centres d’accueil, la “Maison du Grand Site à Aigues-Mortes et le Centre du Scamandre à Gallician où sont organisées des soirées et animations gratuites afin de faire connaître cette culture et ce patrimoine.

Une pensée particulière à Michel Falguiere créateur de ces soirées et devenu par ses interventions un partenaire majeur. “Il a été décidé en hommage à Michel Falguiere de baptiser la salle du Scamandre en son nom, la cérémonie d’inauguration aura lieu le 23 mars”.

Aux origines des manades.

Manades : ” de l’occitan manada, poignée, ce que la main peut contenir, la poignée de grains, d’avoine donnée aux départs aux chevaux et par extension ensuite aux taureaux…”

Un passionné de la Camargue Jacky Tourreau, il est originaire de Beauvoisin et cette passion s’est manifestée très jeune, dans les années 1950, par la collection d’articles de presse locale. Cette masse d’informations ainsi que son travail de recherches lui ont permis de nous en faire profiter par l’écriture.

Auteur déjà d’un ouvrage sur la bouvine “l’Origine de la Manade Nicollin“, l’auteur nous a présenté son dernier livre “Les Manades d’Antan” éditions du Sansouïre .

Illustré par un diaporama, le public a remonté le temps. Une heure durant assisté de Serge Colombaud, Jacky a raconté beaucoup d’anecdotes avec un souci du détail sur les origines de la bouvine et des élevages des taureaux camarguais.

Une intervention en trois volets sur la première course de taureaux connue à Nîmes et la famille Boissier de Vauvert, aux sources des origines et la famille d’Icard, pour terminer avec les manades aujourd’hui.

Après son exposé l’auteur a répondu aux questions du public avant de dédicacer son livre.

Un vin d’honneur a clôturé la soirée et a permis de poursuivre les échanges en toute convivialité.

Photos archives Jacky Tourreau/Jean-Pierre Trouillas/RAM