Vaqui vuei es la proumiero rubrico de Revengudo di biòu.

Aquest annado es pas coume lis autre. Aquel Covid nous a chambarda touto la bouvino, nòsti  tradicioun  émè masco gést barriero. Aro aven un pau de biòu  Acò vai bèn !!!

Anico e Jaume vous faran la courso. Alor â  bèn lèu.

Voici aujourd’hui la première  rubrique de Retour des taureaux.

Cette année n’est pas une année comme les autres. Ce Covid nous a perturbé  toute la bouvine, nos traditions, nos arènes avec masques, gestes barrière. Maintenant nous avons un peu des taureaux. C’est bien.

Anico et Jaume vous feront vivre la courso. Alors à  bientôt

Sommières, lou dimars vint-e-vue juliet

Li biou soun revengu ! Aro pouden ana li veire dins di courso de ligo quasimen touti li jour.

Lou dimars vint-e-vue de juliet erian à Sommières. La courso fugue mai que plasento. Souto l’oumbro di platano aven vist vue biou o  tau de manado Cavallini, l’Occitane e Lautier.

Li dous tau de Cavallini, (n° 643 e 655), avien poulit gàubi e se soun ben defendu.

Li dous de l’Occitane, (n° 527 e 530), an sauta e voulien resta en contro-pisto. Lou publi cridave de pertout di conséu per li gardian : « Pica lou, apiejo ! », « Couparas pas lou manche ! »

Lou tresen, (n° 436), a fa tira plan is ome : ero ben plaça e serious.

La manado Lautier a mena dous biou, (n° 502 e 517) veloce e mai tihous. Lou 402 voulié escapa,e sautè aut, tras que aut : lou publi cridave, tout estrambourda ! Fuguè, de segur, uno bono courso !

Les taureaux sont revenus ! Maintenant nous pouvons aller les voir dans des courses de ligue presque tous les jours.

Le mardi 28 juillet nous étions à Sommières. Ce fut une course plus que plaisante. A l’ombre des platanes nous avons vu huit taureaux ou tau des manades Cavallini, l’Occitane et Lautier.

Les deux tau de Cavallini (n°643 et 655) avaient belle allure et se sont bien défendus.

Les deux de l’Occitane (n°527 et 530) ont sauté et voulaient rester en contre-piste. De partout fusaient des conseils aux gardians : « Pique le, appuie ! », « Tu couperas pas le manche ! ».

Le troisième, (n°436) a fait réfléchir les hommes : il était bien placé et sérieux.

La manade Lautier a mené deux taureaux (n°502 et 517) rapides et hargneux. Le 402 cherchait à s’échapper et a sauté haut, très haut : les spectateurs criaient, enthousiastes !

La course a été bonne, c’est sûr !

Sommières, lou 2 d’avoust

Li Pagayos de Fleurance pena dòu Sud Ouest èmè Couire un mouloun de Couire magnifico, subre-bèu an requinquiha li gradin.

Li biòu Dakar ,Quintilien,Mèdoc , li proumiè , li rasetaire an de cambo. Bellis embarrado de touti tres lou Galaad  agradiéu. Tyrion es un Lautier bèn plaça, viéu acion superbo rintro 1 agland e 2 feissello , Veses es pas facilo de lou raseta. Boun biòu.

Trancadel de J.Bon : Acò  es un biòu es -à-dire que fau pas se troumpa si passes, serious couneissènt , inteligènt si grando bano fan petugo, pòu signo 3 grando embarrado  que te ratatino sus li gradin.

A gagna lou 31 troufèu Emile Bros. Katif, Felix ounoura. 

Vaqui la courso de Sommières. A bèn lèu.

Anico & Jaumelino