A l’occasion des journées Européennes du patrimoine, le village du Cailar inaugure le samedi 19 septembre à 11 heures, non pas la restauration d’un bâtiment patrimonial, mais la réhabilitation et le renouvèlement d’une création artistique confiée au peintre François Boisrond, intitulée François Boisrond signale Le Cailar réalisée dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France et financée par la Mairie du Cailar, l’Office de Tourisme Cœur de Petite Camargue, les commerçants et artisans concernés et la Fondation de France.

Inaugurée en 1996, cette commande artistique a été portée par Mme Ginette Coste, présidente et des membre de l’association des commerçants et artisans du village accompagnés par le maire d’alors M. Pierre Bergé-Lefranc. Ces commanditaires avaient souhaité la mise en place d’une signalétique d’une évidente nécessité et différente de celles habituellement réalisées par les sociétés spécialisées, et ce pour se singulariser. Jean-Marie Bénézet, médiateur culturel, fondateur du Cercle d’Art Contemporain du Cailar, leur avait proposé l’artiste François Boisrond pour la qualité graphique de son travail et son expérience dans le domaine des arts appliqués, affiches de festival, métro parisien, logo du Sidaction.

Dégradée et disparate depuis quelques années, la signalétique se détériorait avec le temps. La municipalité conduite par M. Joël Tena a souhaité que cela ne reste pas en l’état.
Afin d’éviter les écueils précédents et de garantir l’entretien et la pérennité de cette commande artistique, agissant en tant que médiateur agréé de la Fondation de France, Jean-Marie Bénézet suggère alors que l’ensemble des éléments de cette signalétique-œuvre d’art devienne propriété municipale et qu’une convention d’entretien et de pérennité soit actée entre la municipalité, l’artiste et l’association des commerçants, créée à l’occasion de la réhabilitation, et présidée par Mme Sylvie Rios.

22 professionnels, signalés différemment ou pas du tout, se sont joints au projet et 22 nouveaux dessins et leur texte créés par François Boisrond sont venus s’ajouter aux créations existantes.
Ce sont aujourd’hui 52 dessins qui se déclinent sur 122 nouveaux supports :
100 panneaux-flèches, 14 panneaux de grand format bordant la Route départementale, 7 panneaux façades.
La grande peinture de 12m² qui marque l’entrée du village a été restaurée numériquement.
Le plan sur la façade de la mairie a été conçu avec des illustrations détachables afin qu’il puisse être actualisé lors des cessations ou création d’activités.

L’ambition de ce projet est que ce patrimoine municipal ne soit pas figé mais vivant, qu’il puisse suivre l’actualité des activités de la cité. Il en a désormais les moyens.