On connaît Marie l’esthéticienne et son atelier beauté mais on connaît moins Linalou l’artiste. « Le mot atelier a une signification particulière pour moi. » Son talent secret, c’est la peinture, inspirée par la femme, sa beauté mais aussi ce qu’elle exalte. « Le monde féminin me passionne, à travers mon métier, l’embellissement, les massages, les tatouages, l’écoute aussi, je retranscris ce que je ressens avec chacune d’elles. » Marie a aussi son monde à elle, celui de Linalou, qu’elle expose pour la réouverture de l’institut. Elle a profité du confinement pour créer. « J’ai combattu cette période morose avec des couleurs vives ! » Au fil des jours, elles ont éclaté. Sur chaque tableau elle a ajouté une fleur, pour symboliser la femme qui éclot, c’est le nom de la petite exposition. On y voit des femmes habillées de manière extravagante qui sortent de leur bulle avec des couleurs pétillantes ; « C’est l’effet Gard ! » s’exclame la savoyarde, « avant je peignais avec des couleurs plus sombres, de la limaille de fer récupéré chez les cordonniers et garagistes.

Ses tableaux sont à la vente depuis la réouverture de l’institut, avec d’autres tableaux plus anciens issus d’une autre série.

Marie Esteveny n’a pas voulu vendre des produits pendant le confinement en clic & collect. « Je suis contre, nous sommes des artisans pas des boutiques en ligne. Nous avons besoin du contact avec nos clients. »

« J’ouvre du lundi au samedi pour satisfaire les demandes. Les clientes ont besoin de prendre soin d’elles, de se recentrer, c’est important. Pendant les fêtes on en profite pour les chouchouter, vendre des produits et accessoires, soigner leur féminité. Bien sûr les hommes viennent aussi, essentiellement pour des soins du visage, de l’épilation. On les voit de plus en plus en plus.
J’ai rajouté un soin particulier comme les clientes sont plus stressées qu’avant. Plutôt que de faire un massage du corps entier, je vais consacrer les 20 premières minutes à une détente qui s’assimile à la sophrologie avec des points de pression sur tout le corps puis je fais un massage avec de l’huile au niveau de la nuque, des bras et des mains, un soin très complet. Je me suis rendue-compte que les personnes commençaient à lâcher prise au bout d’une demi-heure. J’ai créé ma propre technique avec le temps et l’expérience. C’est la nouvelle formule de l’après Covid ! »

Atelier beauté 19 avenue Victor Hugo à Vauvert

Contact 06 82 22 39 93