Vous êtes propriétaire occupant d’une maison de plus de 15 ans et vous souhaitez réduire votre consommation d’électricité, vous pouvez dès aujourd’hui et jusqu’au 30 juin 2021 bénéficier d’un diagnostic énergétique gratuit.

DEPAR, un dispositif lancé par la Communauté de communes et piloté par La Poste

Le dispositif DEPAR (Diagnostics énergétiques pour accompagner la rénovation) permet de sensibiliser les ménages aux économies d’énergie et à encourager la rénovation thermique des logements. Il est réservé aux propriétaires occupants d’une maison individuelle de plus de 15 ans et conditionné au niveau de ressources du ménage selon les critères de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

En partenariat avec La Poste et SOliHA (association « Solidaires pour l’Habitat »), la Communauté de communes de Petite Camargue a lancé le dispositif fin septembre 2019 avec l’objectif de réaliser 100 diagnostics énergétiques de maisons individuelles sur les 5 communes. À ce jour, le bureau d’études SOliHA en a effectué plus de la moitié.

Coût des 100 diagnostics : 51 960 €
Financé à 85 % par CEE (Certificat d’économie d’énergie) et le reste pris en charge par la CCPC (7 423 €).

Concrètement, comment ça se passe ?

Préalablement identifiés par La Poste, ou à leur demande, les propriétaires reçoivent la visite du facteur qui présente le dispositif et vérifie l’éligibilité du ménage. Si les personnes sont intéressées, un rendez-vous est calé avec un technicien du bureau d’études SOliHA. Le technicien (ou la technicienne) se rend au domicile et dans un premier temps fournit un kit éco-gestes (ampoules LED, pomme de douche économiseur d’eau, mousseur pour robinet,…). Il établit un diagnostic à partir des questions posées aux propriétaires sur leurs habitudes de consommation, leurs besoins en terme de confort, etc. Il prend ensuite des mesures qui lui permettront de faire son diagnostic énergétique.

Suite à cette visite, un rapport sera envoyé aux propriétaires, avec des scénarios de travaux et leur coût, les gains espérés sur la performance énergétique et les aides financières dont ils peuvent bénéficier. SOliHA peut les accompagner dans leur démarche de travaux ; pour monter des dossiers, pour obtenir des aides (ANAH, Région, Département, même des fondations privées).

Il appartient aux propriétaires occupants de faire faire les devis, consulter les entreprises. Là encore, ils sont accompagnés dans cette démarche par SOLIHA. Il faut que ce soit des entreprises agréées RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Réduire la facture énergétique d’au moins 35 %

Ça peut aller du changement d’une chaudière à un bouquet de travaux plus conséquent (isolation thermique par l’extérieur, changement des menuiseries, système de chauffage plus performant…). C’est en fonction des besoins, des capacités financières de chacun. Les scénarios sont adaptés mais pour avoir les aides de l’Etat, il faut qu’il y ait un gain énergétique minimum de 35 %. Rien qu’en changeant une chaudière souvent on arrive à ce gain énergétique comme le souligne Léa Marmet, Chef de projet Habitat à la CCPC.

Après, les travaux ne sont pas forcément des travaux très importants. Il y a des gens qui font eux-mêmes les travaux. Ils vont acheter leur laine de verre, si c’est le cas et ils font eux-mêmes les travaux. Dans tous les cas, ils auront bénéficié d’un diagnostic énergétique gratuit.

Pour Katy Guyot, la vice-présidente, déléguée au PCAET (Plan Climat-Air-Energie territorial), « L’idée au départ, c’est accompagner les foyers aux revenus modestes, leur permettre de disposer d’une évaluation objective, les aider à identifier les travaux à réaliser, rechercher des cofinancements ».

Dans l’immédiat, alléger la facture d’énergie, améliorer le confort de l’habitation, et à terme, apporter une valorisation du bien immobilier, sont les buts de cette démarche.

Ce qu’ils en pensent

Le témoignage de Monsieur et Madame Soufflot à Aimargues

Anaïs et Guillaume Soufflot, mariés, 3 enfants, sont propriétaires occupants d’une maison individuelle de 85 m2 à Aimargues.
Après avoir bénéficié du diagnostic énergétique, ils ont monté des dossiers de demande d’aides pour changer la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), un ballon thermodynamique pour l’eau chaude, les menuiseries et l’isolation des combles perdues.
Coût total prévisionnel de travaux : 16 683 €
Aide financière potentielle en subventions : 11 438 €.

La première personne avec qui nous avons été en contact chez SOliHA a été de bon conseil et nous a rassurés sur la faisabilité du projet, l’accompagnement du bureau d’études tout au long des différentes étapes administratives, techniques et financières.
SOliHA a déclenché la visite d’une technicienne qui est venue à la maison, qui a fait les études nécessaires pour avoir un gain énergétique de plus de 35 % pour que la subvention puisse être accordée.

Au départ, on avait l’intention de faire que les fenêtres car celles-ci n’étaient qu’en simple vitrage, en bois, avec une grosse perdition. Après avoir reçu le diagnostic et l’assurance de pouvoir bénéficier d’aides financières jusqu’à 60 %, nous avons finalisé le projet et commencé à faire établir les devis. Une autre personne de SOliHA est alors intervenue pour l’aspect financier du dossier. C’est lui qui s’est chargé de tout le dossier pour le présenter à l’ANAH. Il a rassemblé les devis, les a vérifiés pour voir si les entreprise étaient labellisées RPE. Puis, il nous a fait un premier montage financier et transmis le dossier à l’ANAH. Nous avons reçu fin décembre 2020, l’accord de subvention de l’ANAH.

Nous avons été très, très bien accompagnés et j’ai été ravie des personnes qui ont suivi notre dossier et qui se sont rendues disponibles pour nous. Elles ont suivi le projet dans toutes ses phases et nous ont donné la motivation nécessaire pour le réaliser.

Contact à la CCPC : Léa Marmet

04 66 51 19 93
lea.marmet@cc-petitecamargue.fr