À peine quelques mois d’existence – elle a été créé en octobre 2020 – et déjà très active, l’association Au pré des Chats organise une journée champêtre, le 8 mai prochain au Cailar. C’est son premier évènement. De 10 heures à 18 heures, au boulodrome, place Saint-Jean, l’association accueillera plus d’une vingtaine d’exposants locaux et proposera des animations, des stands de boissons à emporter et de restauration.

Autour de la présidente, Myriam Martinez, cinq ou six bénévoles sont aujourd’hui à pied d’œuvre pour prendre en charge les chats errants dans le village, leur venir en aide et lutter contre leur prolifération. La journée champêtre du 8 mai a pour but de faire connaître leur action et d’inviter d’autres personnes à les rejoindre.

Comment a été créée l’association ?

« J’étais bénévole depuis deux ans à l’association de Vauvert, Aux Chats Vauverdois, lorsque la présidente Stéphanie Cogniaux m’a suggérée de m’intéresser au secteur du  Cailar où il y avait une forte demande d’intervention.
Au départ, j’ai hésité car je n’étais pas experte et manquait d’expérience, puis un jour, on a reçu un SOS nous alertant sur la présence de chats errants à l’entrée du village. Leur propriétaire venait de décéder et ils étaient à la rue, dans un état pitoyable. Du coup, on a mis une annonce sur Facebook, on a fait une cagnotte pour essayer de prendre en charge les chats, on a mobilisé. Trois ou quatre personnes nous ont rejoints et c’est ainsi que l’association s’est créée. »

La maîtrise des populations de chats errants dans les villes et villages est aujourd’hui un enjeu majeur. La stérilisation est la solution la plus efficace et la moins cruelle pour lutter contre la prolifération.

Comme le rappelle Myriam Martinez, « La prolifération des félins dans chaque village créée des problèmes au quotidien : nuisances sonores (bagarres, miaulements), olfactives et sanitaires. Les chats errants peuvent transmettre aux autres animaux diverses maladies. Du coup, en faisant des campagnes de stérilisation et de castration pour les mâles, on freine la reproduction. »

L’association Au pré des Chats agit en partenariat avec la municipalité du Cailar qui vient de passer une convention avec la fondation 30 Millions d’Amis.

«  Avec le budget mis en place dans le cadre de cette convention, nous avons pu capturer 34 chats. C’est nous ensuite qui prenons en charge les frais de nourriture, de soins, de stérilisation. Et, pour subvenir à ces dépenses, nous faisons des appels aux dons, organisons des manifestations pour essayer de rentrer de l’argent.
Les chats qui peuvent être sociabilisés, nous les amenons chez le vétérinaire où ils peuvent être stérilisés ou castrés. Une fois qu’ils sont remis en forme et paisibles, chats et chatons sont proposés à l’adoption. Plusieurs ont déjà été adoptés en Ardèche, à Frontignan, à Montélimar. Nous avons des demandes de Nîmes, de Montpellier, et bien sûr, du Cailar. C’est un truc de fou ! »

Mais pour pérenniser ces actions et confirmer les succès de l’adoption, il faut communiquer, sensibiliser, attirer de nouveaux bénévoles. C’est tout l’enjeu de la journée champêtre du 8 mai.

Au pré des Chats

Contact : aupredeschats.contact@gmail.com ou https://www.facebook.com/Au-pr%C3%A9-des-Chats-102739648272173/

Faire un don : https://www.paypal.com/donate/?hosted_button_id=SPGBKP695HDP8&fbclid=IwAR1ldiNHda7NVsjPOG0iRs3p48sz9FNKiCHHhDbcCp5jgJglIS523a7ju1A