You are currently viewing <em>Contre-piste</em> La chronique Bouvine de Marie-France Sabatié<br>Course du 28 Mai au Grau du Roi</br>

Une belle journée en ce dimanche de fête, des arènes quasiment pleines, une course qui répond aux demandes du public, des raseteurs qui ont animé la course au mieux de leur possibilité, des taureaux différents de par leur gabarit, approche du raset, combativité,  le tout donne un mélange de satisfaction au sortir des arènes.

CADENAS Joachim, Meilleur animateur du jour avec 60% des voix du public et 27 points
Il a démontré une fois de plus que l’art du raset se fait avec lui dans l’action, la beauté du geste, la puissance et la combativité, le  respect des hommes et des bêtes.

KATIF Ziko avec 20 points, présent dans des rasets de choix, souvent à la tête du taureau a participé grandement à animer la course.

ALIAGA  Jeremy très actif à gauche a su décrocher le graal du jour en prenant la ficelle à DERRICK de la manade Nicollin à 1 560€.

LOPEZ, ALLAM, BOUHARGANE, CHEKADE ont porté la course par leur travail.

DERRICK de la Manade NICOLLIN, élu Meilleur taureau du jour avec 85% des voix du public ; il a démontré des qualités de combattant, de courage, de  ténacité,  de puissance.

  1. PERNOD de la Manade MEJANES :

Vif, il a du répondant et montre sa hargne sur les raseteurs en se soulevant derrière eux. CADENAS (x3) et KATIF auront raison des premiers attributs. Aux ficelles, on peut voir de belles actions sur CADENAS, ALLAM, LOPEZ CHEKADE, KATIF qui s’engagent à se porter à sa tête et ce  malgré une pression soutenue. Rentre en musique après avoir laissé ses ficelles à CHEKADE et CADENAS et avoir entendu par 3fois le disque.

  • PINOT (Taureau difficile) de la Manade des BAUMELLES :

14 ans déjà, mais de beaux restes encore ! Son coup de tête empêche les hommes de poser leur main sur la corne pour la prise d’attributs qui devient ardue. La puissance est toujours présente, il se permet de charger l’homme qui le sollicite ou bien qui se trouve sur sa trajectoire. BOUHARGANE voit et sent sa vindicte derrière lui lors de sa demande. Aux aguets, il ne perd pas un mouvement qui se fait vers lui et tient alors l’homme en respect. Toutefois, CADENAS, ALLAM, ALIAGA et KATIF feront sien les premiers attributs. Aux ficelles ; les hommes sont sur la réserve, tant l’anticipation est première. Et ALLAM en fait les frais. Chaque demande est vue, analysée et raccompagnée illico presto par PINOT. KATIF, CADENAS, ALIAGA, BOUHARGANE  se portent à lui, la réponse est directe, prompte, puissante et retour à la case départ. PINOT rentre ses ficelles sous les applaudissements en musique après avoir entendu par 4fois le disque.

  • PEGASE de la Manade Des BAUMELLES :

Lourd, il accuse ses 14 ans, et sa démarche est moins rapide mais il dégage une force tranquille qui peut être dévastatrice lors de ses poussées derrière les raseteurs. Les hommes en pression sur lui, il est vite déshabillé par ALLAM(x2) et KATIF. Aux ficelles, laisse parfois passer les demandes, et se positionne cul aux planches, les hommes rassurés, quand sur une demande de CHEKADE, tel un boulet il se propulse derrière lui et soulève les planches (faut pas trop abuser !). Il est temps pour lui de montrer sa capacité à répondre ! Il le fait si bien quand CADENAS l’entreprend et le mène à la barrière, jusqu’à se soulever et montrer sa puissance en soulevant les planches ! CHEKADE par deux fois, LOPEZ, se portent à lui et un gros travail de sape de la ficelle se fait tout en faisant briller le taureau. CADENAS est de la partie, si sérieusement qu’il finit par lui prendre sa ficelle dans une réponse vindicative de PEGASE. Rentre sa ficelle en musique après avoir entendu par 5 fois le disque lors de sa prestation.

  • MANDARIN de la Manade MEJANES :

Il est en visite de la piste et contre piste ; je rentre, je sors sans problème. Chasse l’homme dès que possible, dès qu’il se trouve sur sa route. Anticipe l’action de ALLAM et tape derrière ALIAGA. Toutefois, CADENAS, BOUHARGANE (x2) et KATIF, lui raviront les premiers attributs entre les sauts. Aux ficelles, CADENAS le tient en piste et la réponse est là, puissante, LOPEZ en fait de même ; le jeu reprend un court instant avant un saut derrière ALLAM. Une fois encore CADENAS le prend sous sa coupe, le mène le fait rentrer dans le jeu, le tire tout en crochetant au plus la ficelle ; grosse prise dans son crochet. LOPEZ à sa suite, CADENAS reprend le raset, la main coupant, entourant une grosse partie de la ficelle, ah ! elle est bien visible cette ficelle dans le crochet, mais reste l’infime petite partie, celle qui oblige le raseteur à repasser encore, encore, et les hommes passent, la ficelle encore sur la corne et KATIF finit de se l’acquérir. A la deuxième, LOPEZ fait les frais de la colère et du saut de MANDARIN qui finit par rentrer sa ficelle au toril en musique après avoir entendu par 5 fois le disque lors de son temps.

  • PALUN  de la Manade MEJANES :

Il surprend par son élégance, son beau gabarit ; il est fin, élancé, poil brillant, agréable. Il s’imprègne de la piste et rage jusqu’à se faire se réfugier ALLAM qui se perche haut quand PALUN le course et saute en contre piste. Charge tout homme qui le sollicite où qui se trouve sur sa trajectoire. Mais ALLAM (x2) et CADENAS (x2) auront raison des premiers attributs. Aux ficelles, il observe tout, rien ne lui échappe, saute à nouveau derrière ALLAM qui le cherche, il se veut maitre de la piste. ALIAGA, CADENAS, CHEKADE partent à la sape, la réponse est là et PALUN défend âprement ses ficelles avant que KATIF ne lui cieulle la première. Rentre la seconde en musique après avoir entendu par 4 fois Carmen lors de son temps de course.

  • DERRICK le la Manade NICOLLIN :

Entre, attend et charge dans toute la puissance de son déplacement. Se cale  et attend celui qui osera venir à lui, CHEKADE prend le risque, DERRICK à sa suite (musique). En un rien de temps toutefois il se fait déshabillé par CADENAS (x2), KATIF et ALIAGA. Aux ficelles, cherche son terrain et se déplace. ALLAM va le chercher, la réponse est là, tous deux à la barrière dans la puissance de la course (musique). CHEKADE dans son moment de sape, toujours une réponse soutenue de DERRICK, tous deux à la barrière (musique). CADENAS se porte à lui, toujours dans la course, toujours dans l’approche de l’adversaire, toujours dans la réponse (musique). KATIF en fait de même et la réponse fuse (musique). Temps de réflexion pour DERRICK qui se déplace, ça lui permet de souffler, le moment a été fort. . Les hommes passent, à droite, à gauche, toujours dans la réponse. CADENAS dans un grand coup de crochet, et voilà la ficelle qui commence sérieusement à se démarmailler dans l’art du raset et du respect du taureau (musique), KATIF se joint au jeu, part aussi à la sape (musique) . A nouveau CADENAS sur la longueur, déchire encore la ficelle tout en démontrant combien le geste est agréable  et précis à voir (musique).  Enfin la ficelle dans le crochet de CADENAS ! Pour la deuxième La prime monte, 500€, 600€, le public en émoi, participe aussi à inciter les hommes à se porter à la tête du biou. Et le raset qui fait trembler, le raset qui vrille, CADENAS se porte au devant de DERRICK  qui ne refuse pas de se trouver face à lui, mais CADENAS glisse, le taureau derrière lui, CADENAS se rattrape, se relance et de peu échappe au danger imminent (musique, musique !!!) la peur, l’émoi, certainement pour lui, mais aussi pour le public. Le prix monte, flambe, haut très haut. DERRICK dans la poussée, dans la défense, CADENAS encore de la partie, encore dans le travail ;  et le disque résonne une fois, deux fois…Elle monte cette prime, 1500€ les hommes dans la charge à la prise, encore et encore : à gauche ALIAGA, BOUHARGANE (musique) à droite CADENAS, KATIF et tous à la vouloir cette sacrée ficelle ! 1560€, boum, boum, le public en attente, les hommes en recherche, et finalement sur un coup de maitre ALIAGA la prend. DERRICK rentre  en musique sous les applaudissements nourris du public après avoir entendu 12 fois CARMEN lors de sa prestation. Très belle prestation des hommes comme du taureau. Un beau et bon moment. Excellent DERRICK !

  • LANDIE de la Manade NICOLLIN :

Chasse l’homme et le raccompagne tout en tapant aux planches. Se fait fort de montrer da colère sur CHEKADE ; ALLAM subit sa vindicte quand il est raccompagné aux planches (musique) . BOUHARGANE rentre en jeu, la réponse est là et comme tout un chacun subit les foudres de LANDIE qui tape aux planches après l’avoir raccompagné (musique). CADENAS se perche haut, LANDIE derrière lui. A CADENAS, KATIF, ALLAM, CHEKADE les premiers attributs. Aux ficelles, Les demandes partent côté gauche avant que CADENAS ne prenne la relève et finisse de ramasser la ficelle. Rentre sa seconde ficelle en musique après avoir entendu par 3 fois le disque.

Photos d’Emile Martinez si gentiment prêtées 

Marie-France Sabatié

Passionnée de bouvine, je partage par l'écriture mon ressenti, ma passion sur ce qui fait la richesse de ce terroir, courses camarguaises, traditions, manades, ...
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour