Sa présence inattendue dans les arènes de Vauvert va faire vibrer le cœur des afeciouna et raviver de sacrés souvenirs. Le légendaire taureau Garlan de la manade Les Baumelles viendra faire un tour de piste. Multiple Biòu d’Or (2011, 2012 et 2014), Garlan qui ne sera pas raseté rend l’affiche déjà fort brillante encore plus prestigieuse.

Course du Trophée des As

2ème journée du Trophée Camargue Médical

GALENTOUN (n° 882) manade Lautier
OURANOS (n° 819) manade Lagarde
VAUJANY (n° 056) manade Martini
OPTIMUS (n° 605) manade Les Baumelles
TRELUS (n° 712) manade Saumade
TRITON (n° 7118) manade Plo
TYRION Taureau Hors points manade Lautier

Raseteurs invités : Aliaga Jérémy, Auzolle Loïc, Benafitou Ilias, Chekhkhade Amine, Katif Zakaria, Martin Jérôme, Robert Geoffrey, Zekraoui Youssef

Arènes Jean Brunel
Jeudi 30 mai à 16h30

Les tarifs pour la course du trophée des As : numérotées 17 €, entrée générale 12€, gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés, tarif étudiant.

Garlan, un taureau de légende, statufié de son vivant

Né en mars 2000, Garlan qui porte le n° 055 et le fils d’un taureau de la manade Saumade et le petit-fils de « Tristan » par sa mère. Il fait partie de la manade Les Baumelles de Joël Linsolas, installée aux Saintes-Maries-de-la Mer.

Après avoir été sacré Biòu de l’Avenir en 2009, Garlan est élu Biòu d’Or 2011 quelques jours avant la finale du Trophée des As en obtenant 18 voix devant Géricault, de Chauvet (7 voix), Guépard, de Cuillé (1 voix) et Saint-Rémois, de Fabre-Mailhan (1 voix). Il conserve son titre en 2012 en obtenant de nouveau 18 voix devant Saint-Rémois, de Fabre-Mailhan (7 voix), Guépard et Mignon, de Cuillé (1 voix chacun).
En 2014, il entre dans le cercle très fermé des triples vainqueurs du prestigieux trophée en obtenant 20 voix devant Ratis, de Raynaud (5 voix) et Ulmet, de Blanc (1 voix), d’un jury composé de 24 membres et des raseteurs Sabri Allouani et Loïc Auzolle.

Garlan est le quatrième cocardier à être trois fois couronné après Loustic de Laurent (1965-1966-1967), Barraïé de Lafont (1988-1989-1992) et Camarina de Chauvet (2005-2007-2008).

Photos : Emile Grande