Elle s’appelle le « taurin » et deviendra peut-être demain la monnaie locale de Vauvert et de la Petite Camargue, une monnaie complémentaire de la monnaie officielle, l’euro. À défaut de se la procurer, on peut déjà savoir comment elle a été conçue et découvrir en même temps l’exposition ludique et originale Toro Loco.

Rendez-vous à l’espace culture Jean Jaurès, jusqu’au 5 février :

  • Mardi visite guidée sur rendez-vous
  • Mercredi de 9h30 à 12h et 14h à 18h30
  • Vendredi de 14h à 18h30
  • Samedi de 9h30 à 12h

Les élèves de CM1 et CM2 des écoles Roujeon, Libération, et Jean Macé de Vauvert ont créé avec le graveur Vincent Dezeuze la monnaie d’échange : le cent torin ! L’exposition présente le travail des élèves qui ont participé à des ateliers de gravures avec l’artiste, en échos à l’exposition « Taureaux en tête » où étaient exposées des têtes de grands taureaux de Manadiers et l’exposition « Tête à tête » lors de laquelle ces têtes avaient inspiré les graveurs !

Laissons à l’artiste graveur Vincent Dezeuze le soin de nous donner un bref aperçu du déroulement des ateliers.

Les ateliers du billet Toro loco

Ces ateliers de gravure pour les enfants des écoles de Vauvert prolongent le travail mené avec les têtes de taureaux lors de la résidence des artistes de la Maison de la Gravure Méditerranée à l’espace Jean Jaurès.

Faire réaliser une monnaie d’échange aux élèves à permis d’aborder le thème taurin sous un autre angle et faire de « faux billets » leur plaisait beaucoup !

Chaque élève a proposé un dessin pour illustrer ce billet, puis par groupe ils ont voté pour un dessin car le travail de gravure sur linoléum est assez long et difficile. L’impression d’un billet a nécessité trois plaques gravées (une par couleur). 

Sur le linoléum on travaille par enlèvement de la matière à l’aide d’une gouge (outil tranchant type ciseau à bois) seule la matière qui reste va recevoir l’encre à imprimer. Chaque groupe a donc travaillé collectivement sur les trois plaques, puis les enfants les ont encrées au rouleau et enfin imprimées à la presse taille-douce en veillant à ce que les trois couleurs se superposent correctement.

La préparation de ces impressions est bien loin de l’instantanéité de nos imprimantes, mais les élèves y ont trouvé du plaisir et une grande satisfaction à voir sortir de la presse leurs images. De très belles gravures !

Pour un billet local original, le nom de la monnaie? Le torin !